Ca fait du bien !

Derrière eux les 16 jours de grève de la faim.

Les journées d’attente et de fatigue sur le parvis de la MJC de Briançon.

En marche, sous le soleil écrasant et la réverbération du bitume brûlant, dans les clairières et les sous-bois aux parfums de terre, longeant la rivière glacée.

En marche, comme un espoir nouveau, actifs, ensemble.

Le préfet va peut-être les rencontrer.

Nous l’appelons chaque jour pour lui demander un rendez-vous.

On nous répond que nous serons prévenus en temps voulu.

Nous marchons ensemble vers ce but.

 

Ils ont décidé de mettre une trêve dans la grève de la faim, pour être capables de marcher. Mais ils ne boivent pas ni ne mangent de la journée parce qu’ils continuent le ramadan.

Ces heures de marche sous la canicule sont un effort immense mais ils disent :

« Tu sais, au Soudan et en Libye, nous avons marché des dizaines de jour dans le désert, sans beaucoup boire ni manger. Dans des conditions terribles. Là nous sommes heureux, ça fait du bien de marcher ! »