Je ne serai pas là

 

Le préfet des Hautes-Alpes a fait savoir dans une interview du 23 juin :

« Je ne serai pas là le jour où ils arriveront à Gap. »

Ils lui répondent sur ce blog :

« Nous vous attendrons devant la préfecture le temps qu’il faudra pour vous rencontrer.

Voilà des mois que nous vous demandons un rendez-vous.

Vous avez nos vies entre vos mains.

Accordez-nous un rendez-vous.

Nous avons déjà tout perdu.

Nous n’avons plus que notre temps à perdre.

Nous serons patients. »