De l’eau a coulé…

De l’eau a coulé dans nos montagnes, depuis la marche solidaire de nos amis soudanais pour rencontrer Monsieur le Préfet.
Ces hommes dignes, ont été reçus par Monsieur le Préfet, sont rentrés chez eux, ont continué à attendre patiemment à Briançon.
Puis certains ont été arrêtes, envoyés en centre de rétention (à Nice, Marseille, Toulouse) d’autres ont été assignés à résidence à Gap. Ils ont vécu reclus chez eux pendant plusieurs mois avant qu’une équipe de bénévoles acharnés et un brillant juriste arrivent à les faire « dé-dubliner » et qu’ils puissent enfin déposer leur dossier de Demande d’asile en France.
Aujourd’hui certains ont intégré des CADA (Centre d’Aide aux Demandeurs d’Asile) d’autres attentent d’être reçus à Paris à l’OFI (Office français de l’immigration), quelques uns ont quitté la France pour tenter leur chance dans un autre pays.

Pendant ce temps, à Briançon et dans les vallées alentours, nous avons été un peu bousculés par des arrivées importantes de migrants qui viennent d’Italie et traversent nos montagnes en espérant être accueillis en France.
Parce que la solidarité montagnarde a du sens, beaucoup d’habitants du territoire œuvrent depuis plusieurs mois pour éviter que nos montagnes ne deviennent un cimetière comme en Méditerranée.

Nous vous proposons donc de vous présenter régulièrement les histoires et initiatives des personnes qui ouvrent leur porte et leur cœur aux étrangers.
Nous tenterons également de vous faire partager les histoires singulières de ces personnes qui viennent jusqu’à nous et enrichissent nos horizons.