Le refuge solidaire

Il y a beaucoup de passages au 35 rue Pasteur à Briançon depuis quelques mois.
On y croise des jeunes, des moins jeunes, des personnes avec les bras chargés de nourriture, d’autres qui repartent avec des grands sacs remplis de linge sale. Des hommes, des femmes, des enfants, de toutes les couleurs, de toutes les générations, de toutes les confessions et professions.
Au refuge solidaire, ancienne maison des CRS situé à côté de la MJC à Briançon, personne ne fait de politique mais beaucoup œuvrent chaque jour pour que le bien vivre ensemble prenne sens au quotidien.

Ouvert en juillet 2017, ce bâtiment à l’abandon depuis plusieurs années, a été mis à disposition par la Communauté de Communes du Briançonnais. Il accueille pour quelques jours des migrants qui traversent nos montagnes. Cet hébergement d’urgence permet aux migrants de se reposer, de se nourrir, de bénéficier de soins, et d’une écoute, pour qu’ils puissent ensuite continuer leur parcours.

Depuis fin juillet, plus de 2000 personnes ont pu trouver refuge dans cette maison. Le refuge a structuré son fonctionnement au travers plusieurs équipes de bénévoles. Pour assurer la gestion quotidienne, les bénévoles se relaient chaque jour pour assurer :
·       La préparation des repas (matin, midi et soir)

·       Le ménage
·       La lingerie (pour le lavage des draps et du linge)
·       Le vestiaire (car certains migrants arrivent pieds nus même en plein hiver)
·       La santé (nous essayons que chaque migrant qui le souhaite puisse être reçu par un médecin et/ou infirmier)
·       L’accueil (afin que chaque personne puisse faire le point sur sa situation et son projet personnel).
·       Les petits travaux d’aménagement & d’entretien sont exécutés par des bénévoles.

Ainsi, plusieurs centaines de bénévoles œuvrent ensemble pour que ce lieu d’accueil puisse fonctionner convenablement. Des boulangers, médecins, pharmaciens, étudiants, professionnels de la montagne, cuisinières, lingères, des retraités, des lycéens, des mères de famille, des élus, des chômeurs, des demandeurs d’asile, des bricoleurs, des musiciens donnent de leur temps au service des personnes qui ont besoin d’aide.

Grâce à la mobilisation, à l’énergie, et aux dons de plusieurs centaines de personnes du territoire, le refuge fonctionne bien et les personnes cohabitent malgré quelques fois, des conditions rendues spartiates. La générosité, l’humanisme et l’implication des bénévoles permettent que chaque problème trouve une solution et que chaque personne puisse bénéficier d’un temps de répits.
Malgré les difficultés, la société civile Briançonnaise peut s’enorgueillir de ne pas avoir laissé de gens dormir dehors.