Le slam de Matteo, la suite…

HOMMAGE AUX MIGRANTS DISPARUS EN MÉDITERRANÉE

2 mars 2018

Genre musical : Slam

 

Je plie quand tu plies

Je pleurs quand tu pleurs, alors ton deuil c’est mon deuil. Un cœur pour un cœur puisque je plie quand tu pries alors je meurs quand tu meurs.

Pourquoi tu m’étouffes ? Quand on est jeune on ne meurt pas on perd la vie.

J’ai des rêves en dollars, c’est percutant mais je ne cherche pas à gagner des tunes mais je cherche plutôt à gagner du temps.

Personne ne connait ce que mon cœur regrette, personne ne connait mes rancœurs secrètes.

Quand on enterre un être cher, on enterre aussi une partie de sa propre vie.

Je mène une double vie, est-ce que j’aurai une double mort ?

Moi, j’ai perdu tellement de proches que j’ai l’impression de mourir mille fois.

Pourquoi on a beau tuer mais c’est le temps qui nous enterre, alors quand on m’a dit que les premiers seront les derniers, devant j’ai ralenti

Marco, je te porte dans mon cœur hommage à tous ceux qui ont perdu leurs proches en méditerranée, en Lybie, au Niger, dans le désert

Refrain :

Mourir mille fois

Mourir mille fois

Mourir mille fois